Décryptage d’un « compromis » du département pour Créteil

Le journal 94 Citoyens a publié un article, expliquant que le département du Val-de-Marne avait trouvé un compromis pour Créteil, permettant un vote à l’unanimité du département, en faveur du projet de téléphérique Téléval :
https://94.citoyens.com/2019/enquete-publique-cable-a-televal-1er-telepherique-dile-de-france,24-03-2019.html

Le « compromis » trouvé par le département pour Créteil est un leurre, un simple effet de communication, pour faire croire aux personnes ne connaissant pas bien le projet que tout le monde y trouve son compte, alors qu’il sert à masquer une nuisance supplémentaire imputée au quartier sud de Créteil.

L’aménagement paysager situé Chemin des Bassins (RD102), sert en premier lieu à communiquer sur une prétendue écoute des Cristoliens. Cet aménagement paysager ne permettra pas de cacher les pylônes de 40 mètres de haut, à une distance horizontale de 8 mètres et une diagonale de 14 mètres de la plus proche façade d’immeuble. Il ne pourra pas plus empêcher les nuisances sonores de la gare et des passages des cabines sur les pylônes.

En second lieu, cet aménagement paysager sert de « couverture » à la fermeture permanente d’un sens de circulation du Chemin des Bassins (RD102), prévue dans le dossier d’enquête d’utilité publique d’Île-de-France Mobilités. Un pylône fait approximativement 6 mètres de diamètre au sol. Le Chemin des Bassins n’étant pas large, le projet nécessitera peut-être de faire de la place aux pylônes, en supprimant une voie d’accès aux voitures. Ce qui ne manquera pas de léser encore un peu plus le quartier sud des Sarrazins !

Retirer la voie d’accès principale du quartier des Sarrazins Sud, en entrée ou en sortie, obligera ses habitants à emprunter l’entrée principale du quartier d’affaires Europarc, accueillant une centaine d’entreprises. Déjà actuellement, les entées et sorties des employés créent des bouchons aux horaires de pointe en semaine, dans les deux accès au quartier. Les deux bouchons vont donc se cumuler sur un seul nœud !

En résumé, le département ferme une voie d’accès au quartier des Sarrazins Sud, en prétextant un bénéfice pour ses résidents, afin d’y planter des arbres, qui ne pourraient jamais réduire les nuisances sonores et visuelles du téléphérique imposé. Le département en profite pour communiquer dessus, afin d’améliorer l’image désastreuse tant ce projet est clivant. Le tout, pour cacher un besoin technique, la réduction de la largeur de cette route, afin d’y planter leur pylône !

Mise en sens unique du Chemin des Bassins pour le projet de téléphérique Téléval / Câble A.