Réunion publique de bilan de mi-mandat régional, l’ASSC y était !

Le Lundi 18 mai 2018 l’ASSC s’est déplacée à l’Haÿ-les-Roses pour la réunion de mi-mandat de Valérie PECRESSE. Nous souhaitions l’interpeller au sujet du téléphérique et plus particulièrement concernant le tracé sur Créteil. En effet, en tant que Présidente de la région Ile-de-France, un des principaux financeurs du projet, mais également en tant que Présidente d’IDF Mobilités, il était important de la sensibiliser sur cette problématique. Malheureusement pour nous, elle n’est jamais venue. Ce déplacement s’est avéré tout de même très bénéfique pour notre association.

Tout d’abord, Mme Lecoufle, Maire de Limeil-Brévannes, a fait une intervention fort surprenante au sujet du téléval. Elle y affirme que l’on n’entend « jamais parler de Limeil-Brévannes ». Or, la genèse du projet vient de cette ville – trois stations sur cinq y sont prévues – et dans la presse on entend que Limeil-Brévannes se démène pour que ce projet voie le jour. Elle indique également que « le projet est assez polémique dans le sens où il y a des informations qui ne sont pas tout à fait réelles qui circulent, où on explique aux gens que le téléphérique va passer à 8 mètres de leurs fenêtres, mais en fait ce n’est pas le cas ».

Nous rappelons que l’ASSC a été reçu par deux fois par IDF Mobilités. Lors de ces réunions, les plans avec les distances nous ont été présentés. Le tracé qui a été retenu pour l’enquête publique à venir fait bien passer les cabines à une distance horizontale de 8m des façades du premier bâtiment à la sortie de la station Pointe du Lac. Nous tenons à préciser qu’une distance de 27m et 34m pour les bâtiments suivants n’est pas plus acceptable. En effet, la fréquence de ce téléphérique serait extrêmement forte : 7jrs/7, 20h/24 ; une cabine toutes les 22 secondes impose une distance éthique que nous estimons à bien plus que ce qui nous est présenté jusqu’à maintenant.

Voici l’intervention de Mme Lecoufle qui mérite d’être visionnée : on se permet de la taquiner au vu de son obstination à propager de fausses informations publiquement !

Pour notre part, nous continuons plus que jamais de faire porter notre voix auprès de tous les acteurs. Nous remercions d’ailleurs toutes les personnes présentent lors de cette réunion qui ont eu une oreille attentive et comprenaient parfaitement la problématique d’un tel tracé. Nous comptons sur vous pour nous faire entendre notamment en signant la pétition sur ce lien et en parlant autour de vous, afin de faire évoluer les choses ; il ne suffit pas d’aller VITE mais de faire un projet consensuel.