Opposition du Maire de Sèvres au projet de téléphérique touchant sa commune

Parfois face à l’évidence certains politiques sont courageux et s’expriment de manière non ambigüe face à l’hérésie d’un projet.

Grégoire de la Roncière, Maire de Sèvres s’oppose au projet de téléphérique qu’il soutenait avant d’avoir connaissance de l’étude faite par IDF mobilités « L’idée était bonne, mais depuis nous avons reçu l’étude indépendante commandée par Ile-de-France Mobilités, et les conclusions s’imposent : le projet coûte cher, n’est pas sûr d’être rentable, et les temps de trajets sont plus longs qu’en bus ».

Dans le cas du câble A nous avons épluché toutes les pages du dossier d’enquête publique et nous arrivons à la même conclusion : ce projet de téléphérique n’est pas concluant !

Nous finirons pas obtenir gain de cause !

Vous pouvez lire l’article du Parisien ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *