Le Préfet du Val-de-Marne, prononce la déclaration d’utilité publique contre l’avis des Cristoliens

Mardi 22 octobre la décision du Préfet est tombée. Ce dernier a signé l’arrêté déclarant d’utilité le projet de câble A/Téléval.

Cet arrêté ne contient aucune motivation. Cela peu paraître choquant mais la DUP n’est soumise à aucune forme particulière. A cet arrêté est joint la délibération du conseil d’administration d’Île-de-France mobilités du 9-10-19. Délibération qui a déclaré l’intérêt général du projet et levé les deux réserves de la commission d’enquête :

Nos remarques :

  • La gêne visuelle ne va pas disparaître en occultant les cabines. Cette gêne se matérialise dans le fait de voir défiler de manière continue des cabines à proximité de logements d’habitations avec un rythme effréné (20h/24). De plus, à l’altitude envisagée aucun dispositif ne permettra d’occulter cette nuisances visuelle. A cela il faut souligner que le relief quasiment inexistant conduira à voir ce défilement de cabines sur quasiment l’ensemble du tracé. Les pylônes seront eux aussi visibles et dénatureront le paysage avec leur hauteur démentielle (40 mètres de haut). Enfin, a-t-on pensé à l’éclairage lumineux qui sera émis des cabines et des pylônes ? Certainement clignotant pour couronné le tout.
  • Les nuisances sonores sont acquises et la seule action envisagée est de ne pas dépasser des seuils acoustiques établis par le maître d’ouvrage faute de réglementation spécifique pour ce mode de transport. En effet, est appliquée à ce mode de transport la réglementation du bruit des transports terrestres. Les seuils envisagés sont déjà bien trop élevés. Les documents parlent de pylônes de compression dont le seuil acoustique ciblé sera de 75 db. De manière générale on parle d’objectifs acoustiques de 60 db le jour et 55 la nuit. Toutes infrastructures en vieillissant produisent plus de bruit. A quoi devons-nous nous attendre ? Devons nous vivre les fenêtres fermées ? Il est incompréhensible dans une époque où l’on dénonce les nuisances sonores d’en imposer de nouvelles et surtout sans aucun recul.

Nous ne sommes donc pas satisfaits des engagements pris par Île-de-France mobilités. Encore moins de la mise en place d’un câble gainé dont on ne semble n’avoir à ce jour aucun exemple d’efficacité pour réduire les nuisances. Il faut ajouter à cela qu’à Brest en raison des nuisances sonores trop élevées un changement de câble a été annoncé en mars 2019, des sons basse fréquence se diffusant plus on s’éloigne.

L’ASSC ne compte donc pas prendre acte de la DUP sans agir.

Le Citoyen 94 a rédigé un article à ce sujet et rapporte les réactions de différentes acteurs. Le Maire de Créteil y réaffirme également sa volonté de mener une action en justice contre cette décision. L’ASSC, n’ayant pas été reçue par le Préfet malgré sa demande formelle, s’en félicite.

Une pensée sur “Le Préfet du Val-de-Marne, prononce la déclaration d’utilité publique contre l’avis des Cristoliens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *